Togo : l’Etat met en place une assurance maladie pour le personnel soignant

Togo : l’Etat met en place une assurance maladie pour le personnel soignant

Au Togo, tous les agents – du médecin au personnel d’entretien – qui travaillent dans les centres de santé publics vont, selon Moustafa MIJIYAWA, le ministre de la santé, bénéficier d’une assurance maladie spéciale Covid-19, donc des services de l’INAM (Institut de l’assurance maladie). Le personnel soignant du secteur privé et les pharmaciens pourront également souscrire s’ils le souhaitent.
C’est madame Victoire Dogbé, la directrice de cabinet du président Faure Gnassingbé, qui a porté l’info au public, à la faveur d’une conférence de presse vendredi 11 septembre.
Le mécanisme couvrira ainsi tous les agents qui travaillent dans les centres de santé sans distinction (personnels administratifs, garde-malades, professeurs, médecins, infirmiers…).
“Le personnel soignant est dévoué (zélé, fidèles, serviable). Mais, pour mieux poursuivre ses missions, il lui faut un accompagnement. C’est dans ce contexte que l’Etat togolais a pris des dispositions exceptionnelles. Celles-ci concernent principalement la prise d’une assurance maladie spéciale Covid-19”, souligne Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat du Togo.
Ces dispositions ont vocation à couvrir le risque de contamination auquel ceux-ci sont toujours exposés, dans le cadre de leur mission. Ce geste participe de la solidarité syndicale en cette période de crise sanitaire.

Covid-19 – Togo : La pandémie du nouveau coronavirus se stabilise

Le ministre togolais de la santé Moustafa MIJIYAWA est revenu ce lundi 14 septembre 2020 sur l’évolution épidémique dans le pays. Les dernières données semblent indiquer, à cette date, une stabilisation du virus, avec une évolution + dans le sens des guérisons.
“On a eu la semaine passée, du 7 au 13 septembre 2020, 42 cas (+) avec 100 guérisons”, relève-t-il, selon les statistiques Covid-19 au Togo.
La République togolaise comptait ainsi, jusqu’à hier, 856 cas cumulés au global, pour 623 guéris (soit 83 %). “On peut donc dire qu’il y a une stabilisation dans la diminution des chiffres”, souligne le ministre de la santé, quoique le gouvernement togolais invite encore plus au respect des dispositions de barrières, “pour limiter la propagation du nouveau coronavirus”.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il ne faut pas s’attendre à des vaccinations de masse contre le nouveau coronavirus (apparu en décembre dernier en Chine, principalement à Wuhan), avant le milieu de l’année prochaine. Les pays sont ainsi tenus de gérer la Covid-19 au mieux, et donc, d’en contrôler sa propagation.
Il est important de rappeler que le gouvernement togolais annonce des sanctions à l’encontre d’éventuels auteurs de violation des dispositions sanitaires.

Articles similaires