Togo : l’amélioration des rendements de riz et de maïs grâce au Projet Togo PPAAO

Togo : l’amélioration des rendements de riz et de maïs grâce au Projet Togo PPAAO

Comme il a été partagé par les différents journaux togolais en ligne, le Projet de productivité Agricole qui concerne la région ouest africaine, a pu permettre d’améliorer les rendements du riz et du maïs grâce à son axe spécialement dédié au développement d’un système semencier viable.

L’amélioration des rendements

Selon Togo News, une nette amélioration au niveau des rendements du Riz (9 %) et ceux de maïs (39 %) a été enregistré durant la phase finale du projet
Afin d’accéder à ces chiffres, une initiative a été mise en place, par le président togolais, Faure Gnassingbé, durant la période allant de 2011 à 2019, permettant de faciliter la mise en place des 650 champs-écoles qui ont permis l’apprentissage et la mise ne œuvre de plusieurs nouvelles techniques et technologies agricoles.
Le Projet PPAAO, dont la période d’exécution était de 2013 à 2019, a aussi permis à prés de 423 000 transformateurs et producteurs agricoles de toucher plus de 3 521 tonnes de semences certifiées de fonio, riz hybride, soja, riz et de maïs, stimulant ainsi la production de semences certifiées qui a enregistré une amélioration de 1 260 tonnes en 2012 à plus de 2 400 tonnes en 2019.
En outre, le développement d’un nouveau système semencier a permis au pays dirigé par Faure Gnassingbé de devenir plus conforme avec les différentes règles communautaires dans le secteur agricole.

600 000 bénéficiaires du projet PPAAO au Togo

Le programme de productivité agricole qui a concerné la région ouest africaine, a affiché au Togo un d’exécution de plus de 95 %, réalisant plus de 112 activités sur 118, durant l’année 2019. Un taux d’exécution qui a été félicité par le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé.
Selon Togo News, plus de 10 ans d’activités du projet ont permis la création de plus de 3 000 postes d’emploi, et la participation de plus de 613 000 bénéficiaires dans le PPAAO. Ce qui constitue plus de 23 % des chiffres fixés initialement par le projet (500 000 bénéficiaires).
Ce programme transversal et global a affecté fortement le secteur agricole au Togo sur différents niveaux. En effet, grâce à ce programme, une quinzaine de technologies de production visaient l’amélioration du rendement des produits végétaux, mais aussi animaux ont vu le jour. D’après Info togolaise, ces technologie ont pu générer une amélioration nette des rendements du riz et du maïs.

Articles similaires