Actualité – Togo : 9. 8 millions de dollars pour la lutte contre le nouveau coronavirus

Actualité – Togo : 9. 8 millions de dollars pour la lutte contre le nouveau coronavirus

Le président de la BAD (Banque Africaine de Développement), Akinwumi Adesina, avait annoncé en début juillet un prog d’appui budgétaire à des pays de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest, dont la Côte d’Ivoire et le Togo, pour les aider à riposter contre le nouveau coronavirus, pire ennemi de l’Humanité.
Par conséquent, le Fonds africain de développement (le guichet de prêt à taux concessionnels du Groupe de la BAD) vient d’approuver un décaissement d’un appui financier d’environ 32 milliards de Francs CFA au pays de Faure Gnassingbé.
Un don de 12 millions de dollars et un prêt de 9 millions de dollars, auxquels s’ajouteront 13 millions de dollars de prêt du Fonds d’appui à la transition (Fat-Pilier 1).
Noter aussi que la Guinée et le Bénin ont bénéficié de ce programme d’appui budgétaire de la Banque Africaine de Développement. Ces financements renforceront les actions du gouvernement togolais en matière de confirmation des cas, de détection précoce et de surveillance épidémiologique. ‘Cette subvention de la Banque Africaine de Développement aidera particulièrement les sociétés locales et les ménages vulnérables des zones urbaines’, a ajouté le président togolais, Faure Gnassingbé.
Cet appui budgétaire permettra ainsi de contribuer à la mise en œuvre d’une stratégie de communication, de former plus de 52 000 agents sanitaires aux opérations d’intervention contre le nouveau coronavirus, et d’augmenter le nombre de laboratoires de test de dépistage. Il aidera aussi les autorités africaines à compenser les dépenses imprévues destinées essentiellement à compenser les économies.

    Lutte contre la pandémie du coronavirus : les jeunes en première ligne

Tandis que le nouveau coronavirus continue de semer le chaos sur l’ensemble de la planète, les chercheurs redoutent un choc très dur en Afrique de l’Ouest. Mais la jeunesse africaine ne reste pas les bras croisés. Malgré leurs espoirs déçus, les jeunes ont mis en veilleuse leurs doléances et leurs revendications afin de s’engager dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus, pire ennemi de l’Humanité. Ils se démènent pour trouver des solutions pour atténuer l’impact socioéconomique du coronavirus et enrayer la circulation du virus.

Articles similaires